Eviter les piqûres

      Il existe 2 cas de figure dans lesquels les guêpes et frelons peuvent piquer. Le premier est l’agression de l’individu seul. Dans ce cas, les guêpes préfèrent fuir (sauf le genre Vespula = guêpes commune et germanique qui est généralement plus insistant !) La fuite est systématique pour les frelons. La piqûre n’aura lieu que si l’insecte est emprisonné et n’a plus de possibilité de fuite. Il ne faut donc jamais emprisonner une guêpe sous un gobelet sur une table. Préférez un coup de journal sur la tête qui la fera déguerpir immédiatement (la guêpe ne voit pas venir le coup venir et prend le large face à cet agresseur invisible). Attention en cas de tentative d’écrasement, le dard peut traverser une légère épaisseur de tissu ou de papier (serviette par exemple). De même si vous enfermez une guêpe attention de ne pas utiliser un récipient avec un trou même très petit car la réponse sera immédiate !

      Le second cas de figure est le plus dangereux : la défense du nid. En général les piqûres sont nombreuses et les quantités de venin injectées sont proportionnelles. La plupart du temps le danger est DE NE PAS VOIR le nid (taille de haie, claquement d’une porte ou fenêtre rarement utilisée, ouverture d’un compteur électrique, marcher près d’un nid souterrain…) Le simple fait de faire vibrer son environnement proche entrainera une réaction de la défense. Il faut ensuite distinguer les agressions directes et indirectes.

      Dans le cas d’une agression indirecte, l’agresseur se rapproche peu à peu du nid. En général, ce qui contrarie les guêpes sont les vibrations ou le bruit (tondeuse, taille haie). Des éclaireuses vont sortir pour réaliser un vol de reconnaissance. La présence de plusieurs guêpes au même endroit doit vous interpeller ! Seule la présence d’un nid (ou d’une source importante de nourriture) peut l’expliquer. Très vite les éclaireuses vont effectuer une « danse » d’intimidation caractéristique. Dans ce cas la guêpe vole en zig-zag en face de l’agresseur ou effectue des cercles insistants autour de lui pour lui signaler le danger. Dans ce cas, il faut reculer et sortir de son champ de vision (se baisser si vraiment elle se montre insistante). Elle abandonnera très vite la poursuite pour reprendre son poste. Au fur et à mesure de l’approche d’autres ouvrières vont se masser à l’entrée du nid (cavités) ou sur l’enveloppe (nid aériens). L’attaque est alors imminente. En cas d’attaque violente, s’éloigner le plus vite possible du point chaud, se mettre sous l’eau (arroseur, mare !) ou à l’abri dans un endroit clos.

      En cas d’attaque directe, la défense sera impitoyable et risque de vous poursuivre sur plusieurs dizaines de mètres avant de revenir au nid. Si le nid est décroché (nids aériens), traversé ou mis à jour (nids souterrains) un nuage de guêpes peut se former attaquant tout sur son passage; les insectes deviennent hyper-agressif et « hystériques ». Ces attaques en masse sont souvent lourdes de conséquence voir mortelles.

 

            Anecdote : Nuage de guêpes

Il m’est arrivé d’assister à la formation d’un nuage de guêpes suite à la destruction d’un nid par l’un de mes voisins (de manière totalement incontrôlée au passage). Même en connaissant bien les guêpes, ce jour est l’un de mes pires souvenirs. N’ayant pas vu le nuage arriver mon père situé 20m plus loin m’a prévenu de me mettre à l’abri. J’ai donc couru pour m’enfermer dans l’abri de jardin. Les guêpes se sont ruées à la vitre frappant et se jetant dessus par hystérie. L’essaim formé complètement incontrôlable à ensuite traversé le quartier. Attention donc si vous entreprenez une destruction de guêpier par vous-même qui peut tourner au drame même si vous êtes à l’abri, toujours le signaler aux habitants alentours… et faire la destruction de nuit ou lors des périodes de moindre activité !

Page suivante : les risques liés au venin et effets cumulatifs du venin de guêpe...

                                                              Visitez aussi le forum : http://guepes-frelons.forumgratuit.org/

 

                                                                  Les images et logos utilisés sont la propriété du site et de son webmaster

                                                                   Merci de ne pas les utiliser sans autorisation préalable

                                                                    Pour toute question : rubrique "me contacter"

                                                                    Tous droits réservés - Antoine RIVIERE - © Clin d'œil