Observation et Intervention

Attention : Tous les éléments suivants sont issus d’observations et n’engagent en rien ma responsabilité ; chaque personne est maître de ses initiatives et mieux vaut préférer l’intervention d’un professionnel en cas de problèmes de guêpes ! En revanche vous pouvez me contacter pour des demandes de conseils concernant les nids de guêpes/frelons.

      L’observation des guêpes nécessite quelques précautions. La première est de ne pas être allergique aux piqûres d’hyménoptères car ceci représente un réel danger. Il faut ensuite respecter quelques règles simples de façon à éviter les accidents (mais je ne vous cache pas qu’il ne faut pas avoir peur d’une piqûre de temps en temps !) Les premières années, je me faisais piquer régulièrement avec un maximum de 4 piqûres en une fois. Mais les 6 ou 7 dernières années aucune piqûre n’est à déplorer car le vrai danger est d’approcher un nid sans le voir or je recherche ceux-ci ce qui évite les dégâts. En général ils sont bien visibles (souvent de loin avec les allers/retours des ouvrières) en pleine saison. Les règles sont assez simples mais primordiales :

      Ne jamais faire de mouvements brusques à proximité d’un guêpier me semble l’élément le plus important car ceci provoquera systématiquement des attaques ou des vols d’intimidation. Tout « brassage d’air » doit être proscrit. Ne pas crier ou faire de vibrations (courir, sauter) est essentiel car la moindre vibration approchant le nid déclenchera l’attaque plus ou moins massive selon l’amplitude de la secousse et la proximité du guêpier.

      Ne pas porter d’odeur forte sur soit car les guêpes y sont très sensibles. Les odeurs de transpiration, déodorants, fumée les rendent systématiquement agressives. Parfois même lorsqu’elles ne sont pas près du nid ! Il arrive ainsi de déceler la présence d’un guêpier dans une toiture en allumant un barbecue…

      Respecter une distance de sécurité de 5 mètres minimum pour les observer de loin sans danger notamment les nids aériens qui peuvent se vider de leur population en un éclair. Les nids souterrains sont souvent très populeux et il faut se méfier que la terre environnante ne soit pas meuble car un éboulement même à 1m du nid entraîne une réaction immédiate. Toujours se méfier de l’environnement du guêpier qui, s’il n’est pas stable peut devenir un danger (ne jamais faire bouger le support du nid, branche/tôle/poutre d’attache).

      Comprendre « leur langage » est également essentiel. Une guêpe qui s’approche et zig-zag ou fait des ronds autour de vous près d’un nid cherche clairement à vous avertir du danger : « tu avances, je pique ! ». Des ouvrières se massant à l’entrée du nid ou sur l’enveloppe sont également un très mauvais présage et mieux vaut alors faire demi-tour.

      Enfin certaines espèces sont moins agressives que d’autres : ainsi les genres Polistes, Dolichovespula et le frelon européen Vespa crabro ne sont pas très agressifs. En revanche il faut se méfier du genre Vespula et du frelon asiatique Vespa velutina nigrithorax qui peuvent piquer à la moindre contrariété (ce sont les guêpes et frelons qui ont les populations les plus importantes) et se sont également elles qui s’approchent des tables, étales de marchés.

Cependant, toute guêpe représente un danger potentiel à proximité directe du site de nidification.

La page suivante présente les techniques d'élimination des nids de guêpes et frelons...

                                                              Visitez aussi le forum : http://guepes-frelons.forumgratuit.org/

 

                                                                  Les images et logos utilisés sont la propriété du site et de son webmaster

                                                                   Merci de ne pas les utiliser sans autorisation préalable

                                                                    Pour toute question : rubrique "me contacter"

                                                                    Tous droits réservés - Antoine RIVIERE - © Clin d'œil