Froid et frelon - début 2012

Expérience de diapause de fondatrices in-vitro

Quelle impact la vague de froid 2012 va t'elle avoir sur le frelon asiatique ? C'est la grande question du moment... Sachez tout d'abord que ce frelon est originaire de pays qui pour certains d'entre eux présentent des hiver plus rudes que les notres, le frelon est donc "programmé" pour résister au froid (dans une certaine limite bien entendu). Certe cette année, les froids exceptionnels vont détruire un grand nombre de fondatrices mais celui-ci sera en partie compensé par la grande quantité de sexués produits jusqu'à tard dans la saison qui a été exceptionnellement douce jusqu'à décembre 2011. Sachez enfin que la période cruciale pour déterminer une "année à guêpes et frelons" n'est pas celle du repos hivernal mais la période de fondation. Une phase prolongée de mauvais temps pendant celle-ci (avril-mai) empêche la fondatrice de sortir pour se nourrir ou pour aller chasser et alimenter ses premières larves. Il faut donc encore attendre encore pour savoir si 2012 sera une année à frelon...

L'expérience suivante vous apportera quelques éléments de réponse. Lors de la dissection du nid de frelon asiatique, 20 fondatrices ont été capturées et conservées pour être observées lors du repos hivernal (diapause). Voici un suivi des observations réalisées sur cette période. L'ensemble des insectes a été conservé avec quelques morceaux de l'enveloppe du nid dans un terrarium plastique bien aéré. Au départ, un simple emballage avec une grand feuille de plastique à bulles a été utilisé pour isolée la boite (placée à température extérieure sur un balcon).

Diapause de fondatrices du frelon asiatiqueVue d'ensemble d'une partie des fondatrices captives Vespa velutina nigrithorax (décembre 2012)

Après 1 mois de captivité et des températures douces pour la saison, 1 seule fondatrice morte à déplorer. Comme vous pouvez le voir sur les images suivantes, la position caractéristique de diapause ches les Vespidés est adoptée (pattes recroquevillées, antennes repliées et ailes placées à l'horizontale sous l'abdomen pour être protégées). Plus il fait froid et plus les fondatrices se recroquevillent et s'immobilisent.

                                  Fondatrice Vespa velutina en diapause Fondatrice frelon asiatique en hiver

Position caractéristique de diapause des fondatrices (janvier 2012)

A la fin du mois de janvier (25/01) début de la tragique vague de froid, perte de 10 individus. Il y a des gelées régulières et le cage des captives est exposée à des -5°C le matin. Je décide de l'isoler un peu plus avec un drap que j'entoure avec le papier bulles. Le mois de février est beaucoup plus froid et les températures sont négatives de jour comme de nuit dans la journée descendant jusqu'à -9°C. Au 18 février, la vague de froid est passée et le redoux est de retour : il reste 3 fondatrices en vie. Elles recommencent à bouger doucement et la position adoptée est plus relachée :

Attention : il ne faut pas généraliser cette observation. Les conditions de captivité sont très différentes des conditions naturelles. In-vitro les fondatrices étaient peu protégées et directement soumises aux variations importantes de températures à l'extérieur sur mon balcon (jusqu'à -9°C) avec une faible isolation du froid. Dans la réalité, les fondatrices se cachent sous/dans une épaisse couche protectrice de substrat (terre, feuilles, laine de verre...)

                                Fondatrice frelon asiatique en hiver 2 Fondatrice frelon asiatique en hiver 3

Fondatrices du frelon asiatique captives à la mi-février

Début mars (04/03/2012) : les beaux jours reviennent et les températures sont plus douces [jusqu'à 20°C en après-midi], que deviennent les captives ? Le réveil est progressif, elles commencent par se remettre à bouger très lentement, les fondatrices abandonnent la position de diapause, se mettent à bouger les pattes et à faire un brin de toilette (tête, thorax) se débarrassant des particules qui se sont déposées sur elles durant l'hiver. Le soir, elles adoptent une position compacte pour la nuit mais différente de la position de diapause. Elles n'essaient pas encore de voler et ne sont pas encore assez réchauffées pour cela.

frelon asiatique printemps réveilLe réveil printannier des fondatrices est progressif chez les guêpes et frelons, ici Vespa velutina nigrithorax

                          fondatrice frelon asiatique 1 fondatrice frelon asiatique 2

La position de repos pour passer la fraîcheur nocturne est plus "décontractée"

Mi-mars (14/03/2012) : après la récente période de redoux prolongée, le réveil est complet. Les fondatrices sont réchauffées, elles réchauffent leurs muscles alaires [moteurs des ailes] et prennent leur envol. Dans la nature elles iront rechercher le nectar sur les premières fleurs comme les camélias par exemple. En captivité, quelques gouttes d'eau sucrée sont acceptées très volontier et leurs donnent encore plus de vitalité. Durant les premiers jours de leur reprise d'activité les fondatrices ne cherchent qu'à se nourrir et reprendre des forces. C'est seulement après cela qu'elles chercheront un site pour installer leur fondation.

Reprise d'activité des fondatrices du frelon asiatiqueFondatrice Vespa velutina réchauffée et alerte, prête à la recherche de glucides

Fondatrice du frelon asiatique se nourrissantLa moindre source de sucre est acceptée immédiatement (et avidement !) à la sortie du repos hivernal

Pour en savoir plus ou poser vos questions sur cette expérience : consultez le sujet ICI sur le forum G&F

                                                              Visitez aussi le forum : http://guepes-frelons.forumgratuit.org/

 

                                                                  Les images et logos utilisés sont la propriété du site et de son webmaster

                                                                   Merci de ne pas les utiliser sans autorisation préalable

                                                                    Pour toute question : rubrique "me contacter"

                                                                    Tous droits réservés - Antoine RIVIERE - © Clin d'œil